1

TCWNN Logo F-02 (2).png

SANTÉ ET BIEN-ÊTRE 

Image by Gabin Vallet
Capture d’écran 2022-04-23 à 20.09.21.png

PRINCIPE 1 : SANTÉ ET BIEN-ÊTRE

LA VILLE QU’IL NOUS FAUT MAINTENANT ! EST SAINE ET FAVORISE LE BIEN-ÊTRE

  1. LA VILLE QU’IL NOUS FAUT MAINTENANT ! crée des environnements sociaux, physiques et culturels accessibles qui favorisent la santé et le bien-être des communautés.

  2. LA VILLE QU’IL NOUS FAUT MAINTENANT ! veille à ce que la santé et le bien-être de tous soient au cœur de tous les processus décisionnels.

  3. LA VILLE QU’IL NOUS FAUT MAINTENANT ! est résiliente avec une optique de conception intégrée, tenant compte des besoins démographiques actuels et futurs, grâce à une infrastructure innovante et transformatrice qui favorise en particulier la marche dans des environnements confortables à l'abri des dangers causés par les infrastructures axées sur l'automobile, et fournit des stratégies telles que la couverture arborée pour protéger des menaces d’une exposition solaire excessive.

  4.  Elle reconnaît le rôle critique que jouent les déterminants de la santé et la nécessité de travailler en collaboration avec des organisations publiques, privées et de la société civile de tailles et de capacités diverses.

  5. LA VILLE QU’IL NOUS FAUT MAINTENANT ! assure l'accès universel à une alimentation de qualité, à l'eau potable, à un assainissement adéquat et à un logement décent comme éléments clés pour assurer la résilience, la bonne santé et le bien-être des communautés.

  6. LA VILLE QU’IL NOUS FAUT MAINTENANT ! renforce la résilience des systèmes de santé pour lutter contre les maladies transmissibles et non transmissibles tout en réduisant le changement climatique et les risques de catastrophe.

  7. LA VILLE QU’IL NOUS FAUT MAINTENANT ! fournit des services de santé abordables, accessibles, bien planifiés et conçus de manière durable pour tous.

  8. Elle offre un espace public sûr pour consulter et engager les populations et partenaires sociaux dans les quartiers ainsi que des activités récréatives inclusives et accessibles.

  9. LA VILLE QU’IL NOUS FAUT MAINTENANT ! améliore la qualité de vie des communautés en tenant compte des besoins particuliers de toutes les personnes, y compris des enfants, femmes, jeunes et personnes âgées, indépendamment des normes sociales en mutation.

  10. LA VILLE QU’IL NOUS FAUT MAINTENANT ! reconnaît que la santé physique et mentale sont des conditions préalables à la productivité et à l'engagement actif dans la vie socio-économique et politique pour contribuer à la stabilité et au développement de la société.

  11. LA VILLE QU’IL NOUS FAUT MAINTENANT ! reconnaît que tous les handicaps ne sont pas visibles et met en œuvre des directives de conception universelle pour la planification urbaine et les politiques publiques.

ACTIONS PRIORITAIRES

  1. Mettre en œuvre le concept de la ‘ville des 15 minutes’ dans la mesure du possible.

  2. Veiller à ce que des espaces verts soient conçus et mis en oeuvre pour favoriser la biodiversité locale, les sports et des services essentiels écosystémiques, accessibles à tous les résidents ainsi que des espaces culturels pour promouvoir la santé mentale et spirituelle.

  3. Revisiter les plans de ville dans une optique sanitaire pour contenir la propagation des maladies infectieuses: établir des densités pour limiter la surpopulation, accorder une place au piéton et fournir une infrastructure favorable au transport non-motorisé, aux modes de mobilité alternatifs et transports en commun adaptés, un espace public adéquat, des infrastructures de santé suffisantes et des zones/installations rapidement convertibles en cas d'urgence, l'accès à l'approvisionnement alimentaire.

  4. Garantir un assainissement adéquat et un accès à l'eau potable pour accroître la résilience face à la pandémie dans toutes les régions et toutes les populations.

  5. Augmenter les accès et les choix de mobilité non dépendants de l'automobile reliant les quartiers aux parcs et aux espaces publics.

  6. Créer une ligne d'assistance téléphonique d'urgence permettant aux citoyens d'accéder aux établissements de santé mentale.