PRÉAMBULE

  1. La Campagne urbaine mondiale a été créée par le Programme des Nations unies pour les Etablissements humains (ONU-Habitat) en 2010.  Il s'agit d'une plateforme de plaidoyer et de partenariat visant à sensibiliser et à promouvoir un changement positif afin de créer des villes vertes, productives, sûres, saines, inclusives, durables et bien planifiées. Grâce à ses campagnes et à plus de 250 campus urbains qui ont attiré plus de 30 000 participants, la Campagne urbaine mondiale a permis un échange éducatif mené par ses 16 groupes partenaires[1] afin de partager des connaissances, des idées, des meilleures pratiques, des outils, des exemples locaux et des études de cas pour rendre les villes et les communautés plus durables et plus accessibles et ainsi améliorer notre avenir urbain commun.

  2. En ce moment critique pour les villes du monde entier, les partenaires de la Campagne se sont réunis pour réfléchir ensemble sur une nouvelle vision et identifier les mesures à prendre pour créer « La ville qu’il nous faut maintenant ». Cette vision est de rendre les villes et les établissements humains inclusifs, sûrs, résilients et durables d'ici la fin de la décennie afin d'atteindre l'Objectif de développement durable 11, tout en répondant aux crises de plus en plus urgentes liées aux changements climatiques, aux pandémies telles que la COVID-19 et aux défis liés aux migrations et vagues de réfugiés, tout en reconnaissant leurs droits, leurs expériences vécues et leurs connaissances afin de contribuer positivement dans leurs villes d'accueil.

  3. Il est maintenant temps de passer à de nouvelles actions ! En 2015, la Campagne urbaine mondiale a développé le manifeste « La ville qu’il nous faut » pour créer une vision commune de la ville de demain en vue de la Conférence des Nations Unies sur le logement et le développement urbain durable (Habitat III) qui s'est tenue en juillet 2016 à Quito, en Équateur. La Campagne urbaine mondiale a été reconnue à Habitat III et a contribué à influencer l'accord final, également connu sous le nom du Nouvel Agenda urbain (New Urban Agenda). Cependant, les défis du XXIe siècle s’intensifient dans les villes alors que les populations urbaines augmentent et que la pauvreté augmente.

  4. La ville qu’il nous faut (3.0) est alignée sur sa version antérieure La ville qu’il nous faut (2.0), et s'appuie sur la mise en œuvre d'accords mondiaux tels que le Nouvel Agenda urbain (NUA), Transformer notre monde : l'Agenda 2030 pour le développement durable, l'Accord de Paris sur le Climat, l'Accord de Sendai Cadre pour la Réduction des Risques de Catastrophe, la Déclaration de New York sur les Réfugiés et les Migrants, puis à la Déclaration universelle des Droits de l'Homme comme texte fondamental.

  5. Nous exhortons les États membres et la communauté internationale à prendre en compte notre vision commune, guidée par des principes et des actions clés, afin de mettre en oeuvre efficacement la localisation des Objectifs du Développement (ODDs) à 2030 et le Nouvel Agenda urbain en vue de la Conférence des Nations unies sur le logement et le développement urbain durable (Habitat IV) en 2036.

 

[1] La Campagne urbaine mondiale est composée de seize (16) groupes constituants partenaires (PCG) : autorités locales et infranationales, recherche et universités, organisations de la société civile, organisations de base, femmes, enfants et jeunes, parlementaires, entreprises et industries, fondations et philanthropies, personnes âgées et les personnes handicapées, les professionnels, les syndicats et les travailleurs, les agriculteurs, les peuples autochtones et les médias.

DÉFIS URBAINS

 

  1. Le monde est à la croisée des chemins. Comme nous en avons été témoins depuis 2020, le monde, et les villes en particulier, vivent dans ce que l'on appelle « la nouvelle normalité », car les personnes vivant dans les villes, en particulier les groupes pauvres et vulnérables, ont été touchées de manière disproportionnée par des problèmes sociaux, économiques et des défis politiques liés à la pandémie de COVID 19. Les villes sont également de plus en plus touchées par l'impact de la hausse des températures et des phénomènes météorologiques violents résultant de l'accroissement des émissions de gaz à effet de serre dues aux activités humaines. En outre, le monde est soumis à des conflits guerriers récents qui touchent des villes et des communautés entières, déclenchant une crise humanitaire. Cette situation a induit des reculs dévastateurs dans la réalisation de nos objectifs d'éradication de la pauvreté et de promotion de villes inclusives, sûres, résilientes et durables. Non seulement nous ne sommes pas sur la bonne voie pour atteindre les ODDs, mais l'avenir semble de plus en plus incertain avec l'accélération des crises de différentes natures, qu'elles soient environnementales, économiques, géopolitiques et sociétales, creusant les écarts dans les villes. La réalité actuelle du changement climatique, des risques de pandémies et des guerres qui détruisent les villes, renforce notre volonté de corriger les actions et de mettre d'urgence les villes sur la voie de la construction d'une vie meilleure pour les générations futures.

  2. Plus que jamais, notre vision commune est de réaliser des villes et des établissements humains où toutes les personnes sont en mesure de jouir de l'égalité des droits et des chances et de leurs libertés fondamentales, guidées par les buts et principes de la Charte des Nations unies, y compris le plein respect du droit international. Pour concrétiser cette vision, nous devons mettre en œuvre les ODDs et le Nouvel Agenda urbain avec comme base la Déclaration universelle des droits de l'homme et la Déclaration sur le droit au développement.

  3. Au cours des prochaines décennies, le nombre de citadins va doubler, atteignant près des trois quarts de la population mondiale. Plus de 60 % de l'environnement bâti nécessaire pour accueillir ces nouveaux citadins d'ici 2030 reste à construire. La façon dont nous planifions, construisons et gérons nos villes aujourd'hui déterminera le résultat de nos efforts, pour parvenir demain à un développement durable et harmonieux. Des villes bien planifiées permettront à tous les résidents de mener une vie sûre, culturellement riche, saine et productive. Des villes bien conçues offreront aux nations des opportunités majeures pour promouvoir l'inclusion sociale, l'égalité, la résilience et la prospérité. Mais aujourd'hui, la planification n'est pas abordable pour la moitié des citadins. De nouveaux outils sont nécessaires pour planifier des villes qui prennent en compte le droit à la ville pour tous.

 

OPPORTUNITÉS URBAINES

 

  1. Comme déclaré dans le Nouvel Agenda urbain des Nations Unies et réitéré ici : "La bataille pour un avenir plus durable sera gagnée ou perdue dans les villes".

  2. Les villes sont les moteurs du développement humain, des affaires, des entreprises sociales et de l'innovation. Avec une bonne gestion, elles peuvent fournir des emplois, de l'espoir et de la croissance, tout en renforçant la durabilité. Les villes représentent une opportunité sans précédent pour forger une nouvelle ère urbaine où les gens peuvent trouver la liberté, l'égalité des chances, l'inspiration, la prospérité, la santé et la sécurité.

  3. La transition écologique qui se présente comme un impératif, appelle une nouvelle économie définie par la reconnaissance des limites des systèmes naturels dans notre approche à l'urbanisation.

  4. Comprendre la ville comme un système socio-écologique complexe peut aider à réaliser un rêve jusqu'ici impossible : celui de concilier les objectifs économiques à court terme avec des politiques et des stratégies à plus long terme axées sur la paix, la prospérité partagée et l'amélioration de la santé, de la sécurité et du bien-être de tous les habitants d'une ville, tout en respectant l'identité culturelle et en préservant l'environnement naturel.

 

Nous pensons que les villes et les communautés ne peuvent devenir véritablement régénératrices, riches en patrimoine, résilientes et durables que si nous commençons à appliquer des principes clés et à prendre des mesures en faveur de La ville qu’il nous faut (3.0), dans dix domaines essentiels qui sont: (1) Santé et bien-être ; (2) Paix et sécurité ; (3) Adaptation au climat et résilience ; (4) Inclusion et égalité des sexes ; (5) Opportunités économiques pour tous ; (6) Culture et identité ; (7) Gouvernance locale ; (8) Planification et aménagement urbain ; (9) Logement, services et mobilité ; et (10) Apprentissage et innovation.

La ville qu’il nous faut maintenant ! Domaines d’action, principes et ODDs associés

Capture d’écran 2022-04-23 à 20.17.31.png